Le Mot du Maire

Marignonnes, Marignons,

En ce début d’année 2019 vient pour moi le moment de m’adresser à vous en vous donnant les derniers faits marquants de notre commune.
J’ose espérer que vous prendrez plaisir à consulter ce site.

Au fil des mois, des événements heureux mais aussi malheureux resteront dans les mémoires.
2018 fut une année qui a fait le bonheur des amateurs de sport, avec d’abord les Jeux Olympiques d’hiver en Corée puis la coupe du monde de football en Russie de juin à juillet. Durant un mois, la France a vibré avant de devenir championne du monde, 20 ans après celle de 1998. Même les non-passionnés de football ne sont pas restés insensibles à cette victoire.

Cette année fut aussi, hélas, celle des catastrophes naturelles liées au climat.
Les pluies et orages abondants du printemps ne laissaient pas présager la sécheresse qui a suivi. Certes, nous avons profité d’un été exceptionnellement ensoleillé mais qui a provoqué de nombreux incendies dans le monde. A l’automne, les pluies suivies d’inondations catastrophiques dans le Var et l’Aude n’empêchent pas la situation de sécheresse dans d’autres régions de la France.
Toutes ces catastrophes auront un impact direct sur notre économie. Nous sommes tous concernés et nous devons nous interroger sur notre façon de vivre et de consommer.
Si les entreprises et les Etats ont une grande responsabilité pour limiter les conséquences du changement climatique, nous avons tous, en tant que consommateurs, notre part à prendre pour adopter un comportement plus responsable en matière d’impact sur l’environnement.
A Marigny, avec une déchèterie agrandie et une collecte élargie mises en place par la Communauté de Communes, je trouve inadmissible de trouver encore autant de déchets de toute sorte déposés dans la nature, comportement irresponsable et répréhensible.

Nous avons aussi des devoirs d’accessibilité et de sécurité pour tous. Des travaux ont été réalisés dans ce sens dans les bâtiments des écoles ainsi que dans la salle polyvalente.
Nous avançons dans ces mises aux normes contraignantes et coûteuses. Nous avons encore des dossiers lourds à traiter, à savoir les vestiaires du stade, le club house et le cimetière.
Ces aménagements auront une incidence sur la programmation d’autres projets.
Les travaux de réhabilitation et d’accessibilité du centre-bourg se sont terminés avec la plantation des végétaux. La maison située à l’angle des rues Pasteur et de la République, achetée en août et démolie en octobre, dégage une plus grande visibilité et facilite la circulation.
L’aménagement de cet espace est en cours de réflexion.
Des travaux réalisés sur le parking du stade doivent permettre un meilleur écoulement des eaux de pluie. Enfin, la réfection de la chaussée rue Picard Vallot assurée par le Conseil Départemental est prévue pour 2019.

La rentrée scolaire, avec l’accueil du RPI de Saint-Lupien, Prunay-Belleville et Faux-Villecerf, s’est bien déroulée, les nouveaux élèves ont été accueillis dans de bonnes conditions et se sont vite intégrés. Toutefois, si les huit classes de l’école élémentaire accueillent en moyenne vingt-trois élèves, l’école maternelle voit ses effectifs monter avec trente enfants par classe.

L’arrivée de ces nouveaux élèves a généré une hausse significative des effectifs à la cantine avec en moyenne cent soixante-dix enfants chaque jour.
En raison du nombre élevé des participants, la mise en chauffe des repas avec des normes sanitaires exigées et exigeantes devenait plus difficile. Pour répondre à cet engagement, le Conseil Municipal a donc décidé de faire l’achat d’un second four, plus petit, mais qui répondra mieux à ces besoins. Deux nouvelles plaques électriques complèteront ce nouvel équipement.
Pour améliorer l’accueil de ces enfants sur le temps du repas, en particulier les enfants de la maternelle gênés par le bruit, nous avons dû réorganiser le service en deux temps et renforcer l’équipe d’encadrement et d’entretien.
Du mobilier et du matériel pédagogique ont été rachetés aux différentes communes du RPI.
La municipalité a ainsi fait le maximum pour répondre à la demande d’accueil de ces nouveaux élèves.

Cette fin d’année a été marquée par la commémoration du centenaire de l’Armistice de la guerre de 1914-1918. Pierre Desmoulière souhaitait marquer cet évènement en y associant la chorale du collège et les enfants de l’école élémentaire. Ce fut un bel hommage. Je renouvelle mes remerciements à Pierre et Nicole pour l’organisation, Gina pour la réalisation des costumes, M. Meunier Principal du collège, Mme Dupont professeur de chant, la MJC, les musiciens, la chorale du collège, les enfants et tous les participants, militaires et civils.

Nos projets pour 2019 seront définis selon notre capacité financière. Concernant les impôts, je pense opportun de vous faire part d’une décision du Conseil Municipal prise lors de la séance du 21 septembre dernier.
J’ai rappelé aux conseillers que les contribuables marignons bénéficient depuis juin 1980 d’un abattement général sur la base servant d’assiette à la taxe d’habitation. Cet abattement consiste à minorer la base fiscale communale sur laquelle est appliqué un taux compris entre 1 et 15%.
En 1980 le taux a été fixé à 15% ce qui représente une perte de recettes fiscales pour le budget d’environ 46 000 € par an. A l’encontre d’autres collectivités, et au regard des restrictions budgétaires, cet abattement aurait pu être supprimé. Le Conseil Municipal après en avoir délibéré, à la majorité, a décidé de maintenir ce taux de 15% pour tous.

Un nouveau site internet est en cours d’élaboration, j’espère qu’il sera possible de le consulter au début de l’année 2019 et qu’il répondra ainsi aux attentes des internautes.
Je ne saurais terminer sans remercier tous ceux et celles qui s’engagent de près ou de loin pour le bon développement de notre bourg. Merci aux Présidents d’associations et à leurs membres actifs, c’est grâce à vous tous que Marigny et le territoire de notre Communauté de Communes peuvent être dynamiques et attractifs.

Enfin je remercie l’ensemble du personnel communal pour son implication au quotidien, sans cesse sollicité pour répondre au mieux aux besoins du service public.
Je n’oublie pas les membres du Conseil Municipal, les adjoints et les conseillers pour leur soutien, leur confiance et la qualité des débats.

Au nom du Conseil Municipal et de moi-même, je présente à chacune et à chacun d’entre vous nos voeux bien sincères pour 2019 de santé, bonheur et solidarité, avec une pensée pour les personnes en souffrance. Que cette nouvelle année soit aussi sereine que possible.